Femmes Afghanes
Accueil L'édito Vote des femmes La grande histoire de la lutte des femmes Thème JDF 2015 Réglement concours 2015 France - Journée de la Femme 2015 Le cri JDF 2015 Beaux textes JDF 2015 Affiches JDF 2015 Actualités Droit des Femmes Recherche Les cris féministes Sommaire - Poèmes ONG Forum JDF Dites le nous Historique Pays Sommaire Index des oeuvres Les liens hors JDF

JDF - Femmes Afghanes

3 février 2009, la lettre N°124 de la Marche des Femmes est en ligne. Spéciale venue de Rawa en France - Association révolutionnaire des femmes Afghanes -.


24 février 2005 - Document transmis par La Marche Mondiale des Femmes - CONFERENCE DE PRESSE - DEBAT DU 24 FEVRIER 2005

NEGAR-SOUTIEN AUX FEMMES D'AFGHANISTAN

UN BREF RAPPEL - DES PERSPECTIVES

L'association Negar- Soutien aux femmes d'Afghanistan a été créée en novembre 1996 par Shoukria HAÏDAR, sa présidente et Chantal VERON.

Il s'agissait alors de répondre aux messages de détresse envoyés par les afghans et particulièrement par les femmes du fait de la situation dans laquelle les milices talêbans avaient plongé le pays. NEGAR s'était donné comme mission de faire connaître la situation dramatique des femmes afghanes par des tracts, des pétitions, des publications, des réunions d'information et des manifestations. Elle a offert un relais aux associations féministes afghanes dissoutes par les milices talêban, dont les membres étaient restés actifs clandestinement, et leur a permis de garder le contact avec la diaspora. Negar a ainsi soutenu l'éducation des filles en acheminant clandestinement les fonds récoltés pour les classes clandestines à Kaboul et les classes libres du Panshir ( 26 classes clandestines à Kaboul ont été soutenues pendant 5 ans)

Dès juin 2000 NEGAR organise à Douchambé ( Tadjikistan) une 1ère Conférence des droits des femmes afghanes qui réunit de nombreuses femmes afghanes et des observatrices étrangères. Cette Conférence donne aux femmes afghanes l'opportunité de rédiger une " Déclaration des droits fondamentaux des femmes afghanes " qui, portée par les sympathisants et adhérents de l'association, fera le tour du monde et sera signée par des milliers de personnes mais également par le commandant MASSOUD.

Après novembre 2001, date de la libération de Kaboul, NEGAR organise à Kaboul en juin 2002 une 2ème Conférence des droits des femmes afghanes. 500 femmes afghanes participent à cette conférence et élaborent un document dégageant un bilan de leur situation et de leurs besoins les plus pressants dans différents domaines (droits des femmes, social, santé, réparation des violences de guerre). Il s'agit de mobiliser toutes les femmes afin qu'elles soient entendues par le pouvoir qui se met en place. La situation que découvrent alors les observatrices étrangères est terrible, en particulier sur le plan de la santé et de l'hygiène (1 enfant sur 4 n'atteint pas l'âge de 5 ans, une effroyable mortalité des femmes qui accouchent). Dans le même temps, NEGAR continue son travail de soutien aux établissements scolaires à Kaboul et les provinces, avec les fonds collectés en France. Ainsi sont remis en état des écoles, collèges et lycées tant à Kaboul que dans les provinces ( Parwan, Baghlan, Takhar, Salang). Citons, par exemple, le collège Wazir Akbar Khan de Kaboul qui a été rénové avec l'aide du Ministère de l'Education Nationale français et celle des syndicats d'enseignants français ( SGEN- CFDT, SNES ).

Shoukria HAÏDAR poursuit, en prévision du vote de la Constitution qui sera effectivement votée en décembre 2003, le travail d'éducation politique des femmes en organisant durant tout l'été 2003 une tournée dans les provinces et 9 conférences des Droits des femmes. Cette tournée se termine par une 3ème Conférence des droits des femmes afghanes qui a lieu à Kaboul en décembre 2003, et à laquelle participent outre un millier de femmes afghanes venues de tout l'Afghanistan, des femmes venues de divers pays dont plusieurs françaises et une petite délégation de femmes des Bouches-
du- Rhône.

Dans le même temps, Negar s'organise en France et en Afghanistan. En France, des comités locaux sont créés, conformément aux statuts de l'association (article 1er). Aujourd'hui Shoukria HAÏDAR passe l'essentiel de l'année en Afghanistan où elle participe de manière effective à la reconstruction. Elle a été appelée à des responsabilités au cabinet du ministre de l'Enseignement Supérieur. Elle a en outre en charge la Direction des Sports de ce même ministère, la formation des enseignants de sport et la mise en place d'instituts de formation des maîtres. Elle participe aux côtés de Mme Massouda JELAL, Ministre des droits des femmes à une réflexion sur l'avenir. Parallèlement et avec l'aide de Chantal Veron se continue inlassablement le travail de NEGAR : soutien aux écoles, à l'éducation des filles, réhabilitation des collèges et lycées, de gymnase, sans oublier l' encouragement au sport féminin. En France l'association s'est donné pour mission de participer à la reconstruction du pays dans l'objectif de soutien aux femmes qui est le sien depuis 1996. Ainsi NEGAR a-t-elle répondu favorablement à l'attente du ministère de l'Enseignement Supérieur afghan qui l'a sollicitée pour construire une crèche sur le site de l'université de pédagogie de Kaboul. Un terrain lui a été confié, charge à elle de réaliser une crèche qui sera un modèle pour l'Afghanistan, tant au niveau de la conception du bâtiment qu'au niveau de la formation des personnels et des mères (hygiène, éducation des jeunes enfants). Tout est à réapprendre après 23 ans de guerre dont 5 ans de talibanisme ! Ce projet est le projet Kodakistan (le pays des enfants en dari). Il est, à la demande de la Présidente, piloté par le Comité local NEGAR- PACA ; les responsables sont Geneviève COURAUD pour l'aspect administratif et Françoise SOGNO, architecte, pour l'aspect technique.

Aujourd'hui, la Présidente et la trésorière de NEGAR revenues d'Afghanistan organisent à l'issue de l' Assemblée Générale de l'association une Conférence de presse- débat qui fera le bilan de la situation actuelle en Afghanistan, des travaux de l'association et des besoins qui se manifestent, à l'auditorium de la ville de Paris, rue Lobau le jeudi 24 février de 12 à 14 heures. Contrairement à ce que l'on a tendance à croire, les choses ne sont pas réglées avec le départ des talibans, notre association a encore beaucoup de travail à faire ! Nous arrivons à cette phase de reconstruction où notre aide et notre mobilisation vont se concrétiser, en permettant aux femmes afghanes d'avancer sur beaucoup de points: sur le plan matériel, par la construction du Kodakistan sur le site de l'Université de Kaboul, sur le plan de la mémoire sur lequel Shoukria a des choses graves à nous dire, sur le plan de l'avenir car les femmes doivent être candidates aux élections, conformément aux avancées de la nouvelle constitution.

" J'ai l'impression de renaître " disait le 8 mars 2004 à Kaboul, lors de la journée des femmes organisée par NEGAR, Marina Golbahari, la toute jeune actrice du film de Sidiq Barmak, " Ousama ". Nous voulons croire en l'espoir contenu en ces mots, nous participerons ensemble par notre travail et notre solidarité à cette nouvelle naissance !


14 Janvier 2004, lire le chapitre 7 et 8 de la lettre de la Marche des femmes N° 36


A découvrir sur  SISYPHE: Une invitation au voyage... en Afghanistan

Nicole Barrière a séjourné en Afghanistan en décembre dernier où elle a participé notamment à la Conférence sur les droits des femmes. Le récit de ses rencontres et de ses expériences est captivant et a souvent des accents émouvants. Certes, elle a trouvé un pays dévasté, des femmes et des hommes floués par les envahisseurs censés les libérer et les aider à reconstruire, mais elle a également rencontré des femmes et des hommes qui n'ont pas perdu espoir.

Dans le premier chapitre de ce récit, elle nous fait part de ses dialogues avec des compagnons de voyage afghans et de ses premières impressions.

«Ce modèle que les Etats-Unis veulent imposer partout, soit par la pression économique, soit par la guerre est criminel, dit-elle, car il assassine les enfants, les femmes, les hommes, il les réduit à l'état de bêtes et, en s'appuyant sur des prétendues traditions et des pratiques religieuses obscurantistes, il en fait des esclaves à vie, il nous rend esclaves à vie aussi, nous les Occidentaux, où toute pensée doit être sous contrôle du marché. Ces dérives sont d'ailleurs élevées à un niveau de cynisme impressionnant en Afghanistan, car nos amis afghans nous signalent l'existence d'officines qui délivrent des attestations, des reçus pour toutes les associations qui le demandent et officialisent ainsi des projets «bidons »; et les Afghans en exil tiennent ce discours que j'ai souvent entendu: « On n'a pas besoin d'aide, ni d'argent, mais il faut mettre en place des actions et faire travailler sur place la population, c'est le seul moyen d'en sortir ».

Une façon agréable de prendre des nouvelles récentes de l'Afghanistan que plusieurs ont déjà oublié pour se tourner vers d'autres cieux où se porte la guerre... Ce récit de voyage compte huit chapitres rattachés par des hyperliens et certains sont illustrés de photos. Ce récit parle abondamment du courage et de la détermination des femmes afghanes dont la sécurité et les droits demeurent précaires.

Le voyage commence ici: 1. Les ombres de Kahoul: impressions afghanes http://sisyphe.org/article.php3?id_article=889

....et se poursuit ci-dessous:

2. Arrivée à Kaboul et premières rencontres http://sisyphe.org/article.php3?id_article=891

3. La Conférence pour les droits des femems en Afghanistan http://sisyphe.org/article.php3?id_article=892

4. Soirée entre femmes en Afghanistan http://sisyphe.org/article.php3?id_article=893

5. Soirée entre hommes : l'apartheid envers les femmes http://sisyphe.org/article.php3?id_article=894

6. Famille et commerce afghans http://sisyphe.org/article.php3?id_article=896

7. Kaboul, ville des ombres http://sisyphe.org/article.php3?id_article=897

8. Le Panshir: futur Tibet de l'Afghanistan http://sisyphe.org/article.php3?id_article=898

VOIR AUSSI LA RUBRIQUE "FEMMES AFGHANES" http://sisyphe.org/rubrique.php3?id_rubrique=23


Après avoir obtenu une bien faible représentation à la conférence de la PAIX pour l'Afghanistan:

Aidons les femmes Afghanes, à faire valoir leurs idées dans la reconstruction de leur pays ! Elles ne sont représentées que très minoritairement (3) à la conférence de réconciliation à Bonn en Allemagne au 29/11/01 (cf:la-paix.org ) et coup de chapeau à TF1 qui a parlé de cette représentation féminine à la conférence au 13H00 du 1 Décembre 2001. Deux femmes nommées dans le gouvernement de transition !
Madame SIMA SAMAR Ministre de la condition féminine, c'est un bon début, l'idée progresse...

Mais, déjà le 17/01/2002 voici la situation:

Les femmes ont plus besoin d’argent comptant que de compassion!
Sima Samar en a assez. La ministre de la condition féminine n'a ni bureau, ni budget, ni personnel. Quand le gouvernement intérimaire afghan a été instauré, Sima Samar était tellement dépassée par les récits de souffrances des femmes sous les talibans qu'elle a passé ses premiers jours de travail en larmes. Trois semaines plus tard, elle est tout simplement fâchée : contre les collègues du Cabinet qui doutent de sa mission, contre les retards concernant le démarrage de son ministère et contre la communauté internationale qui ne débloque pas rapidement l’argent promis pour soutenir les femmes afghanes. Elle voudrait chercher elle-même des donateurs à l'étranger, mais elle ne peut même pas assumer les frais élevés qu'entraînerait l’utilisation d’un téléphone par satellite.
Source : WhrNet-The Guardian, 17-01-02

Le site à découvrir pour en savoir plus: www.cybersolidaires.org/obs/afghanes.html

En savoir plus sur l'Afghanistan en tant que pays suivre ce lien www.ciral.ulaval.ca/alx/amlxmonde/asie/afghanistan.htm

 
Sedo - Buy and Sell Domain Names and Websites project info: journee-de-la-femme.com Statistics for project journee-de-la-femme.com etracker® web controlling instead of log file analysis Sedo - Buy and Sell Domain Names and Websites project info: journee-de-la-femme.com Statistics for project journee-de-la-femme.com etracker® web controlling instead of log file analysis